Comment faire pour rechercher un emploi?

Qui n’est pas passé par là ? Un jour, on doit tous rechercher un emploi. Connaissez-vous la devise qui dit : « Manger pour vivre ». Il est impératif pour l’Homme d’en trouver un pour pouvoir subvenir à ses besoins. Au moins pour satisfaire les besoins fondamentaux et les besoins de sécurité. Toutefois, la recherche d’emploi concerne tout le monde. Vous désirez trouver un travail ou encore vous souhaitez changer de carrière ? L’objectif reste le même : améliorer sa vie et gagner plus.

La recherche d’emploi est souvent dure. Les qualifications requises, les candidats concourants et d’autres situations peuvent être des obstacles. Cependant, il existe des astuces, une formule à suivre si on veut être engagé par une entreprise digne de soi.

Les étapes du processus de la recherche du travail :

Quand on cherche bien, on finit toujours par trouver. La question est : comment bien chercher ? La réponse : il faut suivre au moins la majorité de ces étapes.

  • En premier lieu, définissez vos champs d’intérêt. La recherche d’emploi est plus facile lorsque vous savez de manière précise ce que vous voulez. Vos talents, vos capacités, vos préférences vous orientent vers quel métier et vers quel poste doit-on postuler.
  • Vos points forts peuvent vous aider à trouver facilement et rapidement une fonction. Listez-les et concentrez-vous sur eux.
  • Définissez ce que vous attendez de ce travail. Posez des questions sur vos disponibilités, sur vos besoins financiers, sur vos capacités parce qu’il se peut que le travail demande beaucoup de vous.
  • Avant de passer à l’action, faites des recherches sur le marché du travail de la région dans laquelle vous voulez exercer un métier. Les renseignements obtenus vous font savoir quelle profession est la plus pratiquée et disponible.
  • Les offres d’emploi restent le moyen authentique pour recruter des personnels. Les journaux, les affichages, les revues, les sites internet publient et proposent tous les jours de nombreuses offres qui pourraient vous correspondre. Parfois, des salons et des foires proposent également divers postes. Il existe aussi une autre façon d’en trouver un : l’offre d’emploi caché qui se transmet de bouche à oreille. Toutes les personnes que vous connaissez peuvent être une source d’information : ami, famille, voisin, collègues, etc. et pourquoi pas les réseaux sociaux.
  • Servez-vous du téléphone pour demander plus d’informations à propos d’une offre proposée et restez toujours informé par rapport à l’évolution de votre recherche et de votre candidature.
  • Soyez bien organisé et prenez note de toutes les actions que vous avez faites pour chaque offre : le nom de l’entreprise, l’employeur, le responsable des ressources humaines, l’adresse, le contact, les actions faites et les dates de rappel et rendez-vous. Ces détails serviront de suivi pour votre recherche.
  • En même temps, mettez à jour votre curriculum vitae, votre portfollio et vérifiez votre carte de visite. Préparez également les lettres de motivation et autres éventuels dossiers (demande d’emploi, etc.). Sans oublier que la candidature électronique est une bonne solution pour la recherche d’emploi.
  • En phase finale, il vous faut préparer moralement, matériellement à passer une entrevue. Anticipez en avance le déroulement de l’entretien.
  • Faire un bilan final de votre recherche du travail quel que soit le résultat : échec ou réussite. Cela permet d’éviter les erreurs à la prochaine candidature sur un autre poste.

Si vous êtes étudiants, comment procéder à la recherche d’emploi ?

Certains étudiants désirent avoir un petit boulot. Les jobs étudiants sont souvent à temps partiel. Ils souhaitent entrer dans le monde professionnel afin de parfaire leur parcours ou de gagner tout simplement plus d’argent de poche ou encore pour pouvoir économiser en même temps que les études. Les emplois les plus courants pour les étudiants sont : les nounous, les animations commerciales, les magasiniers, les assistants galeries, les professeurs artistique ou sportif, les collaborateurs polyvalents, etc.

Les différentes sortes de contrats pour étudiants :

Si un étudiant choisit de commencer à travailler alors que ses études ne sont pas complètement achevées, c’est parce qu’il veut bien remplir son curriculum vitae. La volonté de s’initier dans le domaine professionnel amène les jeunes étudiants à chercher du travail à contrat à durée déterminée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI). Il est possible également de trouver un contrat en alternance, c’est-à-dire, l’intéressé se forme dans une entreprise privée ou publique en parallèle avec ses études à l’universitaire, au lycée ou dans d’autres lieux de formation.

Comment y parvenir ?

Le plus grand moyen de recherche d’emploi pour un étudiant est Internet. Il existe plusieurs sites internet qui publient des offres d’emploi pour étudiants. Aktiveo, Studentjob et Workopolis sont des exemples concrets.

Plusieurs sélections sont possibles. Il suffit de taper la description du travail désiré : mission, lieu, durée. Un bon nombre de résultats seront fournis, à vous de choisir ce qui vous semble bien. Une autre option possible : abonnez-vous à ces sites. Sinon, inscrivez-vous à des sites qui permettent de postuler à un poste directement en ligne. Vous pouvez trouver des stages, des expériences concluantes en entreprise et même une offre à l’étranger.

En tout cas, les procédures de la recherche d’emploi restent les mêmes qu’il s’agit d’un premier emploi ou d’un job étudiant ou encore d’un changement de métier. Les étapes citées précédemment restent utiles.

Quand on est sans diplôme, comment peut-on trouver un emploi ?

Il existe bien des personnes sans diplôme, mais qui veulent vivre comme tout le monde. Ne pas posséder de diplôme n’est absolument pas un handicap. On peut très bien trouver un emploi même sans diplôme. Certes, le diplôme constitue un laissez-passer pour la recherche d’emploi, mais le principal enjeu, c’est la motivation. Il existe des entreprises qui acceptent les non diplômés. Toutefois, la personne doit suivre quelques jours de formation, voire des mois. Travailler en intérim est synonyme d’évoluer en interne grâce à la formation bénéficiée. On est embauché sans diplôme, on en ressort avec qualification au fil du temps.

A quelle entreprise adresser son CV ?

Les secteurs qui recrutent sans diplôme sont assez nombreux. Autrement dit, les emplois sans qualification constituent un grand nombre de choix. Il ne s’agit pas d’un simple petit boulot, parfois, on peut décrocher un poste en CDI. Parmi les domaines concernés, il y a :

  • l’hôtellerie et la restauration surtout la restauration collective
  • le bâtiment,
  • le transport,
  • la grande distribution,
  • le secteur de la propreté,
  • l’industrie
  • le service à la personne,
  • la sécurité
  • l’environnement
  • le numérique.

Un emploi comme intérimaire :

Dans ce cas précis, l’intéressé a comme mission de remplacer une personne indisponible provisoirement. La durée minimale d’un contrat intérim est d’une journée seulement. En moyenne, il dure pendant 18 mois, au plus, 24 mois. Travailler en intérim est très intéressant dans la mesure où il permet de trouver un emploi stable et durable. Cependant, pour y accéder, quelques conditions sont à remplir. L’intéressé doit être notamment :

  • âgé plus de 25 ans
  • bénéficiaire du RSA
  • demandeur d’emploi depuis bien très longtemps
  • en grande difficulté
  • pris en charge au titre de l’aide sociale
  • dévoué à travail tout en montrant plus de motivation.
Quelques outils utiles pour la recherche d’emploi :

Afin de faciliter la recherche d’emploi, il est conseillé de se munir de ces quelques outils. Ces outils permettent le suivi en permanence de la recherche d’emploi sur le web ou autrement.

  • La carte de visite : elle sert toujours d’ailleurs même si on n’est pas un demandeur d’emploi. La carte permet de vous contacter en cas de besoin (demande de service, offre, etc.). En général, la carte contient le nom et le prénom, les coordonnées, le titre ou la profession et quelque fois avec une photo d’identité. Profitez des salons ou d’autres évènements où plusieurs personnes se réunissent pour partager vos cartes de visite.
  • Le curriculum vitae : il doit être fluide et à jour, mais également clair. Le CV informe sur les études faites, les diplômes obtenus et les parcours professionnels ainsi que toutes les autres capacités (langues, loisirs, …). Un curriculum vitae peut être fourni en électronique ou en format papier. La structure de CV peut être chronologique, fonction et mixte.
  • Le téléphone : envoyer un CV ne suffit pas. Il faut également faire un suivi de la recherche d’emploi. Nouer un lien humain avec le responsable des ressources humaines, c’est une preuve de motivation et de dévouement. Rappeler à l’entreprise votre candidature permet également de savoir l’aboutissement de la recherche d’emploi. Cela évite de perdre beaucoup de temps.
  • Le pitch : une petite rédaction qui contient quelques lignes. Il raconte ce que le demandeur peut apporter à l’entreprise et aussi une courte présentation de l’intéressé. Un pitch sert à retenir l’attention du recruteur. Toutefois, il ne faut pas exagérer ce que l’on écrit.
  • Le journal de bord : comme son nom l’indique, c’est un carnet ou un registre, là où on note toutes les actions faites et à faire prochainement depuis le début de la recherche jusqu’à l’embauche ou le refus. Les notes de chaque jour permettent un suivi efficace de la recherche d’emploi. De cette façon, il est facile de se souvenir de toutes les procédures relatives à une entreprise précise.
  • Le compte twitter : les offres d’emploi sont nombreuses dans les réseaux sociaux, en particulier Twitter. Le fait de retweeter les publications est vraiment apprécié par la personne qui est la source de l’offre. Être proactif sur les réseaux sociaux peut être bénéfique (Viadeo, Facebook, LinkedIn). Vous finirez sûrement par vous faire remarquer.
  • Une adresse mail : il permet le partage en ligne de votre CV, la réception de toute autre information et surtout des alertes mails. Les courriels sont plus pratiques pour la communication instantanée avec les entreprises.
Soigner le dossier de candidature :

Le dossier de candidature traditionnel reste le plus utilisé. Parmi les paperasses les plus demandées, on cite :

  • Un curriculum vitae qui ne doit pas dépasser trois pages. Prenez tout votre temps pour soigner votre CV, faites en sorte qu’il soit convaincant et pertinent.
  • Une photo récente : elle doit être professionnelle. La photo révèle beaucoup sur le candidat. Le regard, le sourire, etc. sont interprétés à la minute par le recruteur. Ainsi, on doit être présentable sur la photo : regard, vêtement, coiffure, posture tout doit être correct.
  • Les copies des certificats de travail justifient ce qui est mentionné dans le CV. À partir de ces certificats, on peut également évaluer la capacité du demandeur.
  • Les copies des diplômes et des certificats : il est préférable de ne pas envoyer que les diplômes qui correspondent au nouveau poste demandé. Cependant, le diplôme le plus élevé est souhaitable par rapport aux plus anciens.
  • Une liste de références qui comprend au moins trois noms de son ancien local de travail. Les trois personnes qui ont consenti à être les références feront l’objet d’une petite enquête concernant le candidat. Les questions posées tournent autour de la capacité et du comportement du demandeur d’emploi.
  • Une lettre d’accompagnement convaincante, brève, pertinente et soignée éveillera l’attention du responsable de recrutement. On doit y trouver la raison de la postulation, les qualifications et les motivations à contribuer pour le poste, la raison pourquoi changer de travail et enfin la disposition pour une entrevue personnelle.

Le dossier de candidature reflète la personnalité du demandeur d’emploi. En recevant le dossier, le recruteur verra très vite quel genre de personne vous êtes et saura si vous correspondez à ce qu’il recherche. Par la suite, il peut déjà en déduire vos capacités et votre motivation ainsi que votre dévouement.

Quelques conseils sur l’entretien d’embauche:

L’entretien d’embauche constitue une étape stressante inévitable durant la recherche d’emploi. Un petit rien et tout pourrait basculer dans le vide. Pour vous aider à surpasser cette étape avec confiance, voici quelques points bons à savoir.

Comment s’habiller ?

En principe, il faut que votre look reflète votre personnalité, sans pour autant oublier l’élégance. Évitez le look extravagant avec des couleurs flashies. Optez pour les couleurs : bleu, blanc, noir, gris. Les bijoux peuvent être un atout si on les porte bien. Toutefois, un ou deux nobles accessoires suffisent. Les bijoux peuvent indiquer votre sens de créativité.

Choisissez un sac classe qui pourra afficher votre personnalité. Et puis, les sacs sont nécessaires pour classer les dossiers. En ce qui concerne la chaussure, les formes allongées sont les plus conseillées autant pour les femmes que pour les hommes. Talon ou non, préférez celui qui vous met à l’aise.

Les questions à anticiper :

Un entretien, c’est une séance de question-réponse. Le refus de la candidature ou le succès est conclu d’après les réponses du demandeur. Les questions les plus courantes sont :

  • Quelles sont vos qualités? Et vos points faibles?
  • Parlez un peu de vos échecs.
  • À votre avis, pourquoi devrais-je vous embaucher?
  • Où vous voyez-vous dans cinq ans?

Comment répondre à ces questions ? Il faut tout simplement être honnête. Si vous évoquez quelque chose de négative, essayez d’en tirer la face positive. Quoi qu’il en soit, il faut toujours maîtriser son stress et rester calme. D’ailleurs, une bonne impression se trouve dans la manière de s’habiller, de parler et de penser.